ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue Internationale de Géomatique

1260-5875
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2001 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
International Journal of Geomatics and Spatial Analysis
 

 ARTICLE VOL 14/1 - 2004  - pp.59-82  - doi:10.3166/rig.14.59-82
TITRE
Mesure de la connectivité du paysage à travers un maillage spatial

RÉSUMÉ
Le paysage, par ses différentes configurations, contraint ou favorise le mouvement des espèces animales. Pour étudier son rôle vis-à-vis des déplacements, il est nécessaire de mesurer son degré de connectivité. La mesure de la connectivité du paysage est ici appliquée aux relations entre les mailles d'un découpage spatial. Un bilan des mesures existantes et de leur aptitude à quantifier les liens de connectivité conduit à privilégier deux pistes : soit le comptage de pixels adjacents, soit l'immigration d'individus par le biais de simulations de mouvements. Le plateau de Nozeroy (Jura) découpé en 92 unités de comptage de campagnols terrestres est le cadre d'une série de tests. Les différents indices sont calculés, cartographiés et comparés statistiquement. Il sont ensuite confrontés à des valeurs estimées des flux de campagnols. L'ensemble des résultats montre que les indices de connectivité structurelle gardent un sens biologique quand l'habitat correspond à la matrice paysagère ; en revanche, les simulations de mouvements s'appliquent à des cas plus généraux.


ABSTRACT
The mobility of wild species is strongly linked to the landscape patterns. The measure of landscape connectivity is also fundamental to study the role of landscape features in relation to movements. In this paper, we try to measure the landscape connectivity between the neighbouring units in a spatial framework. After a short review of connectivity indices, we propose to compare two approaches: the computation of 1) the number of adjacent pixels, 2) cell immigration by using movements simulation models. Our experimental region is the "Nozeroy plateau" (Jura, France), witch is divided in 92 units of water vole (Arvicola terrestris) density estimation. The connectivity indices are computed and mapped; then they are statistically compared. The results show that structural connectivity is linked to a biological signification only if the habitat is the landscape matrix. Therefore, movements simulations allows to estimate the connectivity in a more general context.


AUTEUR(S)
Jean-Christophe FOLTÊTE

MOTS-CLÉS
connectivité, paysage, maillage, simulation.

KEYWORDS
connectivity, landscape, spatial framework, simulation.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 12.5 €
• Non abonné : 25.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (851 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier